Concepts : Différences sexuelles humaines

Philippe Gouillou - 13 October 2002 - http://www.evopsy.com/breves/concepts-differences-sexuelles-humaines.html
Tags :
Synthèse de quelques-unes des très nombreuses différences (physiques, cognitives, psychologiques) entre les hommes et les femmes Contenu
 

Sommaire

Présentation et Synthèse

Cette page, qui se complètera au fur et à mesure, a pour objectif d'être une synthèse des plus importantes études des différences sexuelles humaines, tant physiques (dymorphisme sexuel) que cognitives et psychologiques.

Attention : beaucoup des différences, notamment cognitives (traitement des indices du visage, théorie de l'esprit, etc.) ne sont pas reportées parce que leur pattern est beaucoup trop complexe pour être résumé en quelques mots. Le livre à lire sur le sujet est Homme Femme de Dave Geary (1998), dont beaucoup des informations sont extraites directement (chapitre 8, notamment).

Généralités

  • Distribution statistique

    • Les moyennes des hommes et des femmes sur les différents critères sont relativement proches (sauf pour certaines différences de langage), et il y a toujours superposition des courbes.

    • L'écart-type des hommes est quasi systématiquement plus important que celui des femmes : il y a plus d'hommes aux extrémités de la distribution que de femmes.

  • Différences régionales

    • Les différences de moyennes entre les régions d'origine sont parfois plus importantes que les différences de moyennes entre les sexes.

    • Les différences à l'intérieur de chaque sexe sont beaucoup plus importantes que les différences de moyennes entre les régions d'origine.

  • Différences de croissance

    • La croissance des garçons se poursuit plus longtemps que celle des filles.
  • Influences hormonales

    • Ces différences sexuelles sont modérées entre autres par les taux d'hormones sexuelles circulantes (ex. : variations lors du cycle menstruel chez les femmes), et dépendent généralement de l'exposition prénatale aux androgènes et oestrogènes.

Différences physiques

  • Synthèse

    • L'homme moyen : est 10% plus grand, 20% plus lourd, 50% plus fort musculairement au haut du corps, et a 100% de plus de force de serrage de la main que la femme moyenne.
    • La différence de volume du cerveau, à taille identique, est de 8% en faveur des hommes. (Miller, 2000a, p.75 et p. 81).
  • Différences moyennes aux Etats-Unis selon Sexual Records (Homme ; Femme ; Différence) :

    • Taille (cm) : 177 ; 165 ; 7%
    • Poids (Kg) : 78 ; 65 ; 17%
    • Tour de Poitrine (cm) : 100 ; 91,2 ; 9%
    • Tour de Taille (cm) : 83,5 ; 72 ; 14%
    • Tour de Hanche (cm) : 92 ; 100 ; -9%
    • WHR (ratio Taille/Hanche) : 0,91 ; 0,72 ; 21%
  • Ratio index/annulaire (Mills, 2002)

    • Homme : 0,96
    • Femme : 1
    • Différence < 1/2 écart-type
    • Variation en fonction de l'exposition prénatale à la testostérone

Différences cognitives

  • Quotient Intellectuel (QI) standard

    • Moyenne identique : 100
    • Ecart-type : Homme = 15,5 ; Femme = 14,5
    • 3 fois plus d'hommes que de femmes ont un QI inférieur à 40 ou supérieur à 160
  • Langage (Geary, 1998, chapitre 8)

    • Tous les tests de langages ne montrent pas de différences entre les sexes (Geary, 1998)
    • Les différences sexuelles aux tests de language varient parfois si l'homme est gaucher (Geary, 1998)
    • Les garçons et les hommes souffrent de troubles du langage, comme le bégaiement, 2 à 4 fois plus souvent que les filles et les femmes (Halpern, 1992 ; Tallal, 1991).
    • 9 femmes sur 10 dépassent l'homme moyen en capacité à distinguer les sons basiques du langage (i.e. : à déterminer les séquences de consonnes-voyelles ; Block et al., 1989)
    • 9 hommes sur 10 font plus fréquemment des pauses (ex. : "Euh") dans leur discours que la femme moyenne (Hall, 1984).

Sources et liens complémentaires