Trop bien pour elles

Philippe Gouillou - 14 January 2012 - http://www.evopsy.com/breves/trop-bien-pour-elles.html
Tags : Beauty, SexComp, Women
Au début de “Pourquoi les femmes des riches sont belles“, je conseille de “limiter ses ambitions” dans le choix de son partenaire afin de limiter les risques d'infidélités et d'abandon. Et bien une étude confirme que les femmes font cela naturellement et pour les raisons que j'indique : pour les relations à long terme elles préfèreront un homme beau (7/10 et plus) et moyennement aisé à un homme beau et très aisé, l'effet étant pondéré par leur perception de leur propre valeur.
 

Au début de “Pourquoi les femmes des riches sont belles“, je conseille de “limiter ses ambitions” dans le choix de son partenaire afin de limiter les risques d'infidélités et d'abandon. Et bien une étude confirme que les femmes font cela naturellement et pour les raisons que j'indique : pour les relations à long terme elles préfèreront un homme beau (7/10 et plus) et moyennement aisé à un homme beau et très aisé, l'effet étant pondéré par leur perception de leur propre valeur.

Sur Dollars and Sex (“Too Beautiful for Me” April 27, 2011, 9:52 AM) Marina Adshade remarque que c'est la situation exactement opposée à celle du film “Trop belle pour toi” avec Gérard Depardieu.

Voir aussi sur Evopsy : “Mariage : Pourquoi les hommes biens sont déjà pris” (01 nov 2010)

Référence

Chu, S., Farr, D., Muñoz, L. C., & Lycett, J. E. (2011). Interpersonal trust and market value moderates the bias in women’s preferences away from attractive high-status men. Personality and Individual Differences, 51(2), 143-147. [doi]10.1016/j.paid.2011.03.033[/doi]

Traduction de l'abstract:

Il apparaît que les femmes montrent une réticence subtile à s'engager dans des relations à long terme avec des hommes physiquement attirant et à haut statut. Nous proposons que ce biais anti hommes à très haute valeur sur le march est basée sur la peur que ces hommes puissent déserter une relation et aussi sur la comparaison par ces femmes avec leur perception de leur propre valeur sur le marché. Dès lors, la confiance en soi et la valeur de marché perçue devraient modérer l'impact de ce biais surprenant. Pour tester cette proposition, nous avons demandé à des femmes de différents niveaux de confiance en soi et de désirabilité perçue de considérer des hommes physiquement attirants ou moyens à statuts socio-économiques élevés, moyens ou bas et de noter chacun en terme d'attirance pour une relation à long terme. Les résultats ont montré que la perception par les femmes de leur propre désirabilité et leur niveau de confiance prédisaient leurs notes des hommes à haute valeur sur le marché du mariage, et que les femmes ayant à la fois une forte confiance et une forte désirabilité montraient moins ce biais contre les hommes de haute valeur. La confiance en soi et la désirabilité modèrent le degré auquel les femmes trouvent les hommes physiquement attirants comme attirants en tant que partenaires potentiels.

Abstract:

Women appear to exhibit a subtle reluctance to engage in long-term relationships with physically attractive, high-status men. We propose that this bias away from men of very high market value is based on fear that these males may desert a relationship and also on the comparative self-perceived market value of the women. Therefore, interpersonal trust and perceived market value should moderate the extent of this counterintuitive bias. To test this proposal, we asked women with varying levels of interpersonal trust and self-perceived desirability to consider physically-attractive and physically-average men of high, medium and low socioeconomic status and rate each in terms of attractiveness as a long-term partner. Results showed that women’s perceptions of their own desirability and their level of trust predicted their ratings of men with high-value in the mating market, and that women with high levels of both desirability and trust were less likely to show a bias away from high-value men. Interpersonal trust and desirability moderate the degree to which women find physically attractive men attractive as potential partners.