Orgasme : les amoureu(ses)x simulent plus

Philippe Gouillou - 25 October 2010 - http://www.evopsy.com/breves/orgasme-amour-simulation.html
Tags : Orgasm, SexComp, Women
L'amour et le niveau d'éducation augmentent la probabilité de simulation de l'orgasme ; les 3/4 des femmes croient que l'homme ne s'en aperçoit pas. Hugo M. Mialon (2010) a réussi à modéliser économiquement les coûts et bénéfices de la simulation de l'orgasme, chez les hommes comme chez les femmes. Sur la base Orgasm Survey de ...
 
L'amour et le niveau d'éducation augmentent la probabilité de simulation de l'orgasme ; les 3/4 des femmes croient que l'homme ne s'en aperçoit pas.

Hugo M. Mialon (2010) a réussi à modéliser économiquement les coûts et bénéfices de la simulation de l'orgasme, chez les hommes comme chez les femmes. Sur la base Orgasm Survey de 2000 (3012 femmes et 1955 hommes) il a trouvé que la probabilité de simulation augmente avec:

  • L'amour : “love, formally defined as a mixture of altruism and demand for togetherness, increases the likelihood of faking
  • Le niveau d'éducation : “the data also reveal an interesting positive relationship between education and the tendency to fake in both men and women

Il a aussi remarqué que si 66% des hommes croient que leur partenaire peut détecter la simulation, elles ne sont que seulement 25% des femmes à ne pas être sûre d'elles !

Référence

Mialon, H. M. (2010). The Economics of Faking Ecstasy. SSRN eLibrary. SSRN. doi: 10.2139/ssrn.1001004.

Traduction de l'abstract

Nous avons développé un modèle de signalisation de l'acte sexuel rationnel. Lors de l'acte sexuel, un homme et une femme envoient chacun à l'autre des signaux pouvant être trompeurs quant à leur état d'extase. Par exemple, si un des partenaires n'est pas en extase, il ou elle peut décider de le faire croire (simuler). Le modèle prédit que :

  1. L'augmentation du coût de la simulation réduit sa probabilité
  2. Les hommes d'âge moyen et plus âgés ont plus tendance à simuler que les jeunes hommes
  3. Les femmes jeunes et âgées ont plus tendance à simuler que les femmes d'âge moyen
  4. L'amour, formellement défini comme un mélange d'altruisme et de demande d'être ensemble, augmente la probabilité de simulation.

Les prédictions sont testées sur des données de l'Orgasm Survey de 2000. En plus de supporter les prédictions du modèle, les données montrent aussi une relation positive intéressante entre l'éducation et la tendance à simuler chez les hommes comme chez les femmes.

Abstract

We develop a signaling model of rational lovemaking. In the act of lovemaking, a man and a woman send each other possibly deceptive signals about their true state of ecstasy. For example, if one of the partners is not in ecstasy, then he or she may decide to fake it. The model predicts that (1) a higher cost of faking lowers the probability of faking; (2) middle-aged and old men are more likely to fake than young men; (3) young and old women are more likely to fake than middle-aged women; and (4) love, formally defined as a mixture of altruism and demand for togetherness, increases the likelihood of faking. The predictions are tested with data from the 2000 Orgasm Survey. Besides supporting the model’s predictions, the data also reveal an interesting positive relationship between education and the tendency to fake in both men and women.