Les invasions celtes : un fiasco génétique ?

Philippe Gouillou - 18 September 2004 - http://www.evopsy.com/breves/invasions-celtes-fiasco-genetique.html
Tags : Genetics, History, SexComp
Une nouvelle étude confirme le très faible impact génétique des Celtes en Irlande et Ecosse, dont les populations seraient génétiquement espagnoles
 
Une nouvelle étude confirme le très faible impact génétique des Celtes en Irlande et Ecosse, dont les populations seraient génétiquement espagnoles.

En 2000, une étude de Hill et al. sur le chromosome Y parue dans Nature [1] avait trouvée que les Irlandais et Ecossais étaient plus proches des Basques que des autres populations Européennes, confirmant ainsi une variation génétique clinale en Europe.

Une nouvelle étude de McEvoy et al. parue dans The American Journal of Human Genetics [2] confirme cette approche par le MtDNA (voir en français Cybersciences [3]) : les Celtes n’auraient donc pas laissé d’influence génétique, et les populations locales seraient d’origine espagnole.

Il semble donc que si certaines invasions ont été des succès génétiques (voir sur ce site : “Les conquêtes génétiques de Genghis Khan“), la plupart n’ont été que des invasions culturelles, qui ne remettaient pas vraiment en cause le pool génique local. On peut noter que cela correspond à ce qu’écrivait Jean Markale [4] : selon lui, les invasions celtes ne se caractérisaient que par un remplacement de l’élite, et n’impliquaient que peu de gens.

Il faut cependant remarquer que les études citées correspondent aux extrémités du monde celte (Irlande, Ecosse), et que l’influence génétique celte a été plus forte sur le continent. [5]

[1] HILL, E., JOBLING, M., BRADLEY, D. (2000) “Y-chromosome variation and Irish origins“, Nature 404, 351 – 352 (23 March 2000) ; doi:10.1038/35006158

[2] “The Longue Durée of Genetic Ancestry : Multiple Genetic Marker Systems and Celtic Origins on the Atlantic Facade of Europe” – Brian McEvoy, Martin Richards, Peter Forster, and Daniel G. Bradley – Am. J. Hum. Genet., 75:693-702, 2004

[3] “Les Irlandais et les Écossais ne sont pas Celtes” : 16/09/2004 – Des analyses génétiques révèlent que les nations ’celtes’ actuelles descendraient en fait des Espagnols et des Portugais.

[4] Spécialiste de la mythologie celte : “La femme celte” (Payot, 1971), etc.

[5] Une très bonne page de synthèse sur les migrations humaines (EN) : “Genetics and Human Migration Patterns