Faut-il interdire aux femmes les salles de marché ?

Philippe Gouillou - 22 August 2010 - http://www.evopsy.com/breves/interdire-femmes-marche.html
Tags : SexComp, SexDif, Society, Women
La femme a le pouvoir de rassurer … et donc de provoquer une plus grande prise de risques…
 
Il suffit qu'une femme touche une épaule pour que la personne touchée prenne beaucoup plus de risques financiers. Ce pouvoir extraordinaire qu'a la femme est-il bienvenu dans les salles de marché ?

A l'heure où la réduction des différences de salaire entre les sexes “à compétences égales” revient à la mode (malgré les absurdités du discours [1]) et où certains voudraient “moraliser” (sic) les Salles de Marché notamment pour y réduire la prise de risques, une étude de John LEVAV et Jennifer ARGO de mai dernier vient montrer que ces objectifs sont contradictoires : le simple contact physique d'une femme augmente la prise de risque !

Leur étude a permis de montrer :

  1. Un contact léger sur l'épaule suffit, chez les hommes comme chez les femmes
  2. Il faut que le contact provienne d'une femme
  3. Il faut que ce soit un geste rassurant : une poignée de main n'a pas d'effet

En d'autres termes, le côté rassurant du geste de la mère est encore reproductible à l'âge adulte, chez les deux sexes, avec des conséquences potentielles beaucoup plus importantes.

Peut-on encore parler de “compétences égales” quand la femme a un tel pouvoir ?

PS : Je rajoute en notes [3] à [5] trois études sur la prise de risque et son lien avec la testostérone.

Références

Levav, J., & Argo, J. J. (2010). Physical contact and financial risk taking. Psychological science : a journal of the American Psychological Society / APS, 21(6), 804-10. doi: 10.1177/0956797610369493.

Traduction de l'Abstract :
Nous montrons qu'un contact physique minime peut accroître le sentiment de sécurité d'une personne et conséquemment la conduire à plus de prise de risques. Dans trois expériences, avec à la fois des bénéfices hypothétiques et réels, nous montrons qu'une touche légère sur l'épaule par une femme conduit à une prise de risques financiers accrues. De plus, cette effet était modéré par les sentiments de sécurité tant chez les hommes que chez les femmes. Finalement, nous établissons les limites de l'efficacité de l'action en démontrant que cet effet est inexistant quand le toucher est fait par un homme, et est atténué quand le type de toucher est une poignée de main. Ces résultats suggèrent que des contacts physiques subtils peuvent être fortement influents dans la prise de décision et la volonté d'accepter les risques.

Abstract:
We show that minimal physical contact can increase people's sense of security and consequently lead them to increased risk-taking behavior. In three experiments, with both hypothetical and real payoffs, we show that a light, comforting pat on the shoulder by a female leads to greater financial risk-taking. Further, this effect was both mediated and moderated by feelings of security in both male and female participants. Finally, we establish the boundary conditions for the impact of physical contact on risk-taking behaviors by demonstrating that the effect does not occur when the touching is performed by a male and is attenuated when the type of touch is a handshake. The results suggest that subtle physical contact can be strongly influential in decision-making and the willingness to accept risk.

Notes :

  1. Lire sur Evoweb : Réduisez de 24% votre masse salariale ! (8 avril 2004):

    […] Tout y est expliqué : “les salaires des femmes [sont] en moyenne 24% plus faibles que ceux des hommes“. Il suffit de traduire : en mettant une femme à la place d'un homme, presque un quart de la masse salariale s'évapore, en remplaçant tous les hommes par des femmes, c'est 24% de 60% du chiffre d'affaires (pourcentage moyen de la masse salariale) d'économisé, soit 14,4%, et le bénéfice est plus que multiplié par trois : de 6% (id.) à 20,4% ! Et ça marche même pour le secteur public : imaginez les économies que pourrait faire l'armée si elle n'embauchait que des femmes pour combattre ! […]

  2. A woman's touch: Physical contact increases financial risk taking (May 11, 2010):

    A woman's touch is all it takes for people to throw caution to the wind. That's the conclusion of a new study published online in Psychological Science, a journal of the Association for Psychological Science. If a female experimenter patted a participant on the back, they'd risk more money than if she just talked to them, or if a man did the patting. The researchers think this comes from the way that mothers use touch to make their babies feel secure.

  3. Male Rivalry Increases when Females at Most Fertile, Say Researchers (April 24, 2006):

    Men become more jealous of dominant males when their female partner is near ovulation, researchers at the University of Liverpool have found.

  4. Testosterone levels predict city traders' profitability (April 14, 2008):

    When City traders have high morning testosterone levels they make more than average profits for the rest of that day, researchers at the University of Cambridge have discovered.

  5. Financial risk-taking behavior is associated with higher testosterone levels (September 29, 2008):

    Higher levels of testosterone are correlated with financial risk-taking behavior, according to a new study in which men's testosterone levels were assessed before participation in an investment game. The findings help to shed light on the evolutionary function and biological origins of risk taking.