Le ratio 2D:4D est-il lié à la testostérone prénatale ?

Philippe Gouillou - 14 June 2014 - http://www.evopsy.com/breves/digit-ratio.html
Tags : Genetics, Hormones
Martin Voracek remet en cause le lien entre le ratio 2D:4D et l'exposition prénatale aux androgènes.
 

Le ratio 2D:4D est considéré depuis 2003 comme un marqueur de l’exposition prénatale aux androgènes, ce qui semble logique parce que de très nombreuses études l'ont trouvé associé à la masculinité. Une étude de 2011 a même détaillé l'action des récepteurs hormonaux pendant la vie prénatale chez la souris. Mais une méta-étude de Martin Voracek remet en cause ce lien.

Ratio 2D:4D (Source : Wikipedia EN)

Ratio 2D:4D (Source : Wikipedia EN)

Le ratio 2D:4D (“Digit Ratio” [1] = longueur de l'index divisé par longueur de l'annulaire) est fréquemment utilisé comme un test de masculinité, et un ratio plus faible est bien lié à des comportements jugés plus masculins.

Par exemple, chez les hommes, Voracek (2009) a trouvé en 2009 un lien entre un plus haut (féminisé) ratio et la croyance dans le paranormal et les superstitions, Ferdenzi et al. (2011) ont trouvé que ce ratio prédit l'attractivité du visage, mais pas celle de la voix ni celle de l'odeur du corps, des hommes.

Chez les femmes, Clark (2004) avait trouvé un lien entre la masculinisation montrée par ce ratio et le résultat au “Sociosexual Orientation Inventory (SOI)”, c’est-à-dire “le désir de s'engager dans des relations sexuelles sans engagement” [2].

Ratio et testostérone prénatale

Depuis Manning et al. (1998) et surtout Manning et al. (2003), il est considéré que le ratio 2D:4D est fixé par l'exposition aux androgènes pendant la période prénatale, et en est donc un marqueur.

C'est bien ce qu'ont trouvé Zheng & Cohn (2011) chez la souris (qui présente la même différence de doigts) [3] :

“L'activité des récepteurs d'androgène (AR) et d'oestrogène (ER-) est plus forte sur le quatrième doigt (NdT: annulaire) que sur le deuxième doigt (NdT : index). L'inactivation d'AR décroît la croissance du quatrième doigt, ce qui provoque un plus fort ratio 2D:4D, quand l'inactivation d'ER- augmente la croissance du quatrième doigt, ce qui mène à un plus faible ratio 2D:4D.”
Zheng & Cohn (2011)

Lien remis en cause ?

Au travers d'une méta-étude, Martin Voracek (le même que cité ci-dessus) vient remettre en cause ce lien entre ce ratio et l'exposition prénatale. Une version préliminaire de cette étude avait été mise en ligne sur arXiv [4] en 2013. On y trouve :

“Du fait que l'effet de la testostérone sur le ratio 2D:4D se ferait probablement au travers du récepteur d'androgène”

du code génétique. Or l'efficacité de ce dernier dépend selon l'auteur du nombre de séquences répétées de CAG et de GGC :

“une correspondance entre des répétitions plus longues (moins efficaces) de CAG et un plus haut (moins masculinisé) ratio 2D:4D, i.e. une corrélation positive entre ces variables, est attendue.”

Voracek remarque que si une telle corrélation a bien été trouvée par l'étude la plus citée (Manning et al. 2003 : plus de 2000 citations) les études ultérieures n'ont pas réussi à la répliquer.

Voracek considère donc que sa méta-étude contredit le lien (largement cité) entre la testostérone prénatale et le ratio 2D:4D.

Remarque

L'étude de Voracek (2014) semble dépendre de la validité du lien entre le nombre de répétitions des codes CAG et GGC et l'influence des récepteurs. Elle ne remet donc pas forcément en cause le lien génétique, mais peut-être seulement cette explication.

Une remise en cause complète serait surprenante donc importante.

Notes

  1. Wikipedia FR traduit par “Indice de Manning”.

  2. “Casual sex”. Remarque : les autres prédicteurs étaient la perception personnelle de sa propre beauté, et surtout … la quantité d'alcool bue pendant le mois précédent !

  3. _Le Point_ cite cette étude mais la présente à tort comme la première s'étant intéressé à cette hypothèse.

  4. arXiv: 1310.3465 (13 octobre 2013) [PDF]

Liens

Références

Clark, A. P. (2004). Self-perceived attractiveness and masculinization predict women’s sociosexuality. Evolution and Human Behavior, 25(2), 113–124. doi:10.1016/S1090–5138(03)00085–0

Ferdenzi, C., Lemaître, J.-F., Leongómez, J. D., & Roberts, S. C. (2011). Digit ratio (2D:4D) predicts facial, but not voice or body odour, attractiveness in men. Proceedings. Biological Sciences / The Royal Society, rspb.2011.0544–. doi:10.1098/rspb.2011.0544

Manning, J. T., Scutt, D., Wilson, J., & Lewis-Jones, D. I. (1998). The ratio of 2nd to 4th digit length: a predictor of sperm numbers and concentrations of testosterone, luteinizing hormone and oestrogen. Human Reproduction (Oxford, England), 13(11), 3000–4. Pubmed: 9853845

Manning JT, Bundred PE, Newton DJ, Flanagan BF. (2003). The second to fourth digit ratio and variation in the androgen receptor gene. Evolution and Human Behavior 24:399–405.

Voracek, M. (2009). Who wants to believe? Associations between digit ratio (2D:4D) and paranormal and superstitious beliefs. Personality and Individual Differences, 47(2), 105–109.

Voracek, M. (2014). No effects of androgen receptor gene CAG and GGC repeat polymorphisms on digit ratio (2D:4D): A comprehensive meta-analysis and critical evaluation of research. Evolution and Human Behavior. doi:10.1016/j.evolhumbehav.2014.05.009

Voracek, M., & Dressler, S. G. (2006). Lack of correlation between digit ratio (2D:4D) and Baron-Cohen’s “Reading the Mind in the Eyes” test, empathy, systemising, and autism-spectrum quotients in a general population sample. Personality and Individual Differences, 41(8), 1481–1491. doi:10.1016/j.paid.2006.06.009

Zheng, Z., & Cohn, M. J. (2011). Developmental basis of sexually dimorphic digit ratios. Proceedings of the National Academy of Sciences, 1108312108–. doi:10.1073/pnas.1108312108

Image