Anecdotes : Fête du mouton : ce massacre est-il une aubaine pour les gènes ?

Philippe Gouillou - 7 February 2003 - http://www.evopsy.com/breves/aid-mouton-massacre-genes.html
Tags :
Mardi prochain 11 février sera le jour de la fête du mouton dans les pays musulmans. Cette fête religieuse, qui rappelle le sacrifice d'Abraham, est l'occasion du massacre d'un très grand nombre de moutons. Généralement, tous les ans, des personnalités s'élévent (au nom du droit des animaux) contre ce massacre. On peut cependant considérer les ...
 

Mardi prochain 11 février sera le jour de la fête du mouton dans les pays musulmans. Cette fête religieuse, qui rappelle le sacrifice d'Abraham, est l'occasion du massacre d'un très grand nombre de moutons. Généralement, tous les ans, des personnalités s'élévent (au nom du droit des animaux) contre ce massacre. On peut cependant considérer les choses sous un autre angle : celui des gènes.

Vu du coté des gènes, un tel massacre est au premier abord une grande perte : les gènes des moutons tués ne pourront pas être transmis et toutes les mutations seront supprimées du pool génique. Au niveau du fitness, c'est un désastre.

Pourtant, on peut aussi considérer que les moutons ont étés élevés pour ce massacre, et que sans ce dernier ils ne seraient jamais nés. Au niveau génétique, les espèces d'animaux utiles à l'homme (même pour leur nourriture) ont connu un plus grand succès que beaucoup d'autres espèces : comparez le nombre de vaches et de moutons à celui des ânes, par exemple.

Alors, faut-il considérer le massacre comme un bien pour les gènes ? En fait cette question n'a pas de sens : la nature n'est ni bonne ni cruelle, juste indifférente. La biologie évolutionniste ne peut ici que mesurer des fréquences géniques, pas juger de leur qualité morale.