L'âge de la beauté : la différence entre les sexes

Philippe Gouillou - 17 June 2014 - http://www.evopsy.com/breves/age-beaute.html
Tags : Beauté, SexDif
Christian Rudder, un des fondateurs de l'énorme site de rencontres OKCupid, est connu pour les analyses qu'il a effectuées sur les données obtenues du site. Une de ses analyses avait servi de base à la Lettre Neuromonaco 20 : “Qu’est-ce qu’un produit parfait ?”. Il n'a pas publié de nouvelle analyse sur le blog dédié ...
 

Christian Rudder, un des fondateurs de l'énorme site de rencontres OKCupid, est connu pour les analyses qu'il a effectuées sur les données obtenues du site. Une de ses analyses avait servi de base à la Lettre Neuromonaco 20 : “Qu’est-ce qu’un produit parfait ?”.

Il n'a pas publié de nouvelle analyse sur le blog dédié (OkTrends) depuis 2011 mais va publier un livre en septembre 2014 : Dataclysm.

Les deux graphiques suivants sont extraits. Ils montrent les réponses de chaque sexe à la question : À quel âge un membre de l'autre sexe est-il jugé le plus beau en fonction de son âge à soi (l'image du haut montre les préférences des femmes, celle du bas celles des hommes).

On remarque ainsi que jusqu'à 29 ans une femme trouve plus beau les hommes un petit peu plus vieux qu'elle, et qu'à partir de 31 ans elle passe en dessous de la diagonale, c’est-à-dire qu'elle trouve plus beaux les hommes (un petit peu) plus jeunes qu'elle… :

IMAGE

… et on remarque surtout que les hommes préfèrent les femmes de 20 ans.

Impact

La fiabilité des données de ces courbes est inconnue, mais ses résultats ne surprennent pas : il faut donc les prendre comme une illustration d'un fait connu par ailleurs, pas comme une preuve. Deux points sont à considérer :

  1. La différence d'importance de la beauté pour les deux sexes augmente l'importance de la différence sexuelle montrée par ces graphiques : la beauté des femmes est le premier critère de sélection des hommes mais pas le premier des femmes (qui privilégient l'accès stable aux ressources, sauf pour leurs relations à court terme). C’est-à-dire que c'est le sexe qui y accorde le plus d'importance qui y met les critères les plus restrictifs.

  2. Ce monopole de la jeunesse réduit l'espoir que certain(e)s auraient pu mettre sur l'invention de nouveaux critères de beauté (voir Lettre Neuromonaco 103). Les laboratoires vont continuer à promouvoir des produits rajeunissants !

Liens