Speed dating : Intelligence vs Beauté

Philippe Gouillou - 29 Juillet 2016 - http://www.evopsy.com/abstracts/speed-dating-intelligence-vs-beaute.html
Tags : Beauty, IQ, SexDif, Women
Une nouvelle étude a trouvé que l'intelligence perçue des femmes réduit leurs chances de séduire. Une femme doit-elle jouer l'idiote pour draguer ?
 

L’étude

Karbowski, Deja, & Zawisza (2016) ont étudié les rencontres de 278 hommes et 276 femmes en speed dating (quatre minutes par rencontre) à l’Université de Columbia (New York City, USA) et ont calculé la probabilité qu’un participant désire revoir l’autre en fonction de son appréciation de l’intelligence et de la beauté de ce dernier.

Un total de 4 184 rencontres ont été organisées, soit 8 368 décisions. Les hommes ont désiré revoir la femme rencontrée dans 46,67% des rencontres, alors que les femmes ne l’ont désiré que dans 36,54% des rencontres.

Les participants devaient indiquer le niveau cognitif et de beauté de leurs partenaires, mais quelques-uns l’ont négligé. Quand une des deux informations n’étaient pas remplie, le taux de refus était de 62%, et quand aucune information n’était apportée, il était de 97%.

Au final, 8 072 décisions ont été correctement informées, et ont servies de base à l’étude.

Karbowski et al. ont, comme c’est général, trouvé que les hommes jugent les femmes plus belles et moins intelligentes qu’elles ne les jugent (les hommes sont en bleu) :


Ils ont cependant trouvé que les influences de la beauté perçue et de l’intelligence perçue sur le désir de revoir l’autre différaient entre les sexes :

Leur modélisation mathématique des résultats a montré que :

  • Chez les hommes, l’intelligence peut compenser le manque de beauté : une femme acceptera de sacrifier l’une pour l’autre

  • Chez les femmes, l’intelligence doit être accompagnée de beauté pour être acceptée : plus d’intelligence perçue exige plus de beauté. Cela signifie qu’il existe un optimum : à un certain niveau de beauté correspond un niveau précis d’intelligence perçue maximisant les chances.

Remarques

Pour les hommes, cette étude apparaît rassurante : ils sont en effet systématiquement très mal notés en terme de beauté par les femmes, comme l’a très bien noté l’étude de Christian Rudder (2014) sur les données du site de rencontres en ligne OK Cupid (la répartion des notes données par les femmes est en rouge, Christian Rudder ajoute p. 49 que "Seulement 0,2% des messages sur le site sont envoyés par des utilisateurs à une personne qu’ils ont notée moins de 3 étoiles"1 :

Ils peuvent donc se rattraper en augmentant l’intellligence perçue.

Pour les femmes, la situation est plus compliquée. Si "Jouer l’idiote" est un conseil souvent donné aux femmes voulant séduire, il apparaît ici clairement insuffisant : selon cette étude elles doivent bien connaître leur propre niveau de beauté perçue et faire attention à ne pas paraître ni trop ni pas assez idiotes pour ne pas réduire leurs chances.

Limites

Il faut cependant retenir les trois principales limites de l’étude :

  1. L’étude est basée sur l’intelligence perçue qui peut s’éloigner de l’intelligence réelle pour les QI élevés, surtout chez les femmes (Kleisner et al., 2014 ; voir aussi sur Douance : Vie professionnelle : l’exclusion des hauts QI)

  2. L’étude ne concernait que des étudiants vivant dans une société WEIRD (Westernized, Educated, Industrialised, Rich and Democratic : voir sur Neuromonaco la Lettre 33 : Biais Cognitifs et WEIRD Societies)

  3. Il s’agit d’un contexte de speed dating et on ne connait pas les objectifs des participants, alors qu’il est connu que les deux sexes changent leurs préférences selon qu’ils recherchent des relations à court-terme ou à long-terme.

Références

Karbowski, A., Deja, D., & Zawisza, M. (2016). Perceived female intelligence as economic bad in partner choice. Personality and Individual Differences, 102, 217–222. doi:10.1016/j.paid.2016.07.006

Kleisner, K., Chvátalová, V., & Flegr, J. (2014). Perceived Intelligence Is Associated with Measured Intelligence in Men but Not Women. PLoS ONE, 9(3), e81237. doi:10.1371/journal.pone.0081237

Rudder, C. (2014). Dataclysm: Who We Are (When We Think No One’s Looking). (Crown, Ed.). ISBN: 978-0385347372

Karbowski et al. (2016)

Abstract

We study gender differences in preferences for mate characteristics such as perceived (by the opposite sex) physical attractiveness and intelligence using data from the Columbia speed dating experiment. We have observed that the probability of a woman’s positive speed dating decision rises with perceived male physical attractiveness, as well as their intelligence. The probability of a man’s positive decision rises with perceived female physical attractiveness. However, the relationship between the probability of a man’s positive speed dating decision and perceived female intelligence is non-monotonic. The optimal level of women’s perceived intelligence can be found, and it depends on perceived female physical attractiveness. This optimal value rises with perceived female physical attractiveness. The results obtained suggest that virtually, in the women’s view, male physical attractiveness can be effectively substituted for intelligence (equally male intelligence can be effectively substituted for physical attractiveness). By contrast, in men’s view, for relatively high values of perceived female intelligence, female physical attractiveness cannot be substituted for intelligence. Research findings suggest that for relatively high values of perceived female intelligence this personal trait turns to be an economic bad.

Highlights

  • The optimal (from the male viewpoint) level of female intelligence can be found.
  • This optimal level of intelligence rises with female physical attractiveness.
  • Male physical attractiveness can be effectively substituted for intelligence.
  • Female physical attractiveness cannot be substituted for intelligence.
  • For high values of perceived female intelligence it constitutes an economic bad.

Keywords

Gender differences; Mate preferences; Physical attractiveness; Intelligence; Economic bads

Liens

Images

Notes


  1. Traduction depuis :

    "Only 0,2 percent of the messages on the site are sent by users to a person to whom they awarded fewer than 3 stars"
    Rudder (2016) Note de bas de page 49