Beauté : La peur modifie bien les préférences

Philippe Gouillou - 21 Janvier 2016 - http://www.evopsy.com/abstracts/beaute-peur.html
Tags : Beauty, Men, Priming, SexDif, Women
Un simple priming de peur incite bien les deux sexes à préférer des partenaires plus solides … et même les femmes à avoir une attitude plus positive envers les relations à court terme.
 

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Référence

Reeve, S. D., Kelly, K. M., & Welling, L. L. M. (2016). Transitory Environmental Threat Alters Sexually Dimorphic Mate Preferences and Sexual Strategy. Evolutionary Psychological Science. doi:10.1007/s40806-015-0040-6

Traduction de l’Abstract

L’hypothèse de la sécurité environnementale (ESH) propose que dans un environnement moins sûr, les personnes montreront de plus grandes préférences pour des partenaires montrant des traits promouvant la survie (Pettijohn and Jungeberg in Personality and Social Psychology Bulletin, 30(9), 1186–1197, 2004). Dans cette étude, nous avons manipulé la sécurité perçue de l’environnement et mesuré les préférences pour différentes caractéristiques du corps et du visage, de même que les attitudes envers les stratégies d’accouplement long terme (long-term mating : LTM) et court terme (short-term mating : STM). Les participants (N = 100) ont reçu une histoire incitants les testés, mais pas les contrôles, à croire qu’ils pourraient avoir à tenir un serpent venimeux. Les participants ont alors complété une mesure d’orienation sociosexuelle et sélectionné les trois visages et corps types du sexe opposé qu’ils trouvaient les plus attractives à partir de matrices d’images montrant des caractéristiques physiques variant systématiquement en forme de corps et de visage. Les corps de femmes variaient en quantité de graisse corporelle et ratio taille / hanche (WHR), et les corps masculins variaient en masse musculaire et en ration taille / poitrine. Les stimuli de visage variaient sur l’axe masculin-féminin en forme et en coloration. Les résultats ont montré que, comparé aux contrôles, les hommes dans l’environnement menaçant ont montré une préférence pour plus de graisse corporelle, et les femmes dans l’environnement menaçant ont montré une préférence pour plus de masse musculaire et des visages plus masculins. Ces femmes ont aussi montré une attitude plus positive envers les stratégies à court-terme, mais pas envers celles à long-terme. Conformément avec l’ESH, nos résultats supportent un pattern dépendant du contexte de préférence de partenaire et de stratégie sexuelle.

Abstract original

The Environmental Security Hypothesis (ESH) proposes that when the environment is less secure, people will show greater preference for mates with survival-promoting traits (Pettijohn and Jungeberg in Personality and Social Psychology Bulletin, 30(9), 1186–1197, 2004). In this study, we manipulated perceived environmental security and measured preference for different body and face characteristics as well as attitudes toward long-term (LTM) and short-term mating (STM) strategies. Participants (N = 100) received a cover story designed to lead experimental, but not control, participants to believe they would be required to handle a poisonous snake. Participants then completed a measure of sociosexual orientation and selected the three opposite-sex face and body types that they found most attractive from image matrices depicting physical characteristics varying systematically across body and face shape. Female bodies varied in body fat and waist-to-hip ratio, and male bodies varied in muscle mass and waist-to-chest ratio. Face stimuli varied in masculine–feminine facial shape and masculine–feminine facial coloration. Results indicated that, compared to controls, men in the environmental-threat condition showed a preference for higher body fat, and women in the environmental-threat condition showed a preference for higher muscle mass and more masculine faces. These women also showed a more positive attitude toward STM, but not LTM. In line with the ESH, our findings predominantly support a context-specific pattern of mate preference and sexual strategies.

Pour aller plus loin